Vous êtes ici: >
 
     
  Conception
  Gouvernance locale
  Organisation paysanne
  Santé communautaire
  Alphabétisation des adultes
  Communication rurale
  Aménagement des périmètres irrigués
  Stratégie d'appui au developpement agricole
  Développement de l'agriculture
  Développement de l'élevage
  Gestion des ressources naturelles
  Sécurisation foncière
  Micro finances
  Infrastructures sociales
  Aménagement des routes et pistes rurales
  Désengagment et pérenisation des acquis
  Résultats et impacts
  Mise en oeuvre, suivi et évaluation et clôture
 
Liste des contacts et coordonnées
Photos et affiches
Cartes
Sigles et abréviations

Mini projets d’agroforesterie et de defense et restauration des sols

Objectifs

Ce sont des mini-projets pilotes à titre démonstratif du système d’aménagement de terroir et de sous bassins versant où toutes les activités d’agriculture, d’élevage et de protection de l’environnement sont traitées en dimension réelle de terrain afin de démontrer l’intégration de ces activités, de montrer les techniques de défense et restauration des sols et de l’aménagement des tanety en vue de la complémentarité avec les rizicultures irriguées. Quelques thèmes techniques ont été retenus à savoir la gestion de fertilité des sols, la valorisation des vocations des sols et la lutte anti-érosive accompagnés de l’introduction d’essences agro forestières.

Activités menées

Appui à la mise en place des sites de démonstration intégrés en milieu paysan. Les appuis concernant les activités environnementales consistent en la fourniture des matières végétales nécessaires aux activités de reboisement, d’agroforesterie et de défenses et restauration des sols.

  • Les tanety à vocations forestières, en amont, sont plantées des essences forestières introduites à croissance rapide dans le but d’accélérer l’amélioration de la couverture forestière de ceux-ci, de favoriser l’infiltration des eaux de pluie ainsi que de produire des bois de service (bois de construction, bois de charpente etc.) et des bois d’énergie.
    Les essences plantées :

    • l’Eucalyptus camaldulensis et Eucalyptus citriodora, Famille des Myrtaceae

    • l’Acacia mangium, Famille des Mimosaceae

    • le Grevillea banksii, Famille des Proteaceae

    • et le Pinus caribea, Famille des Pinaceae (à titre d’essai)


Quant à l’agroforesterie, elle est pratiquée sur les tanety à vocation agricole. Les essences agro forestières y sont plantées soit en association avec les cultures pluviales soit autour des champs de culture pour servir de clôture et de brise-vent.

Les essences agro forestières vulgarisées sont : le Cajanus cajan, Famille des Papilionaceae, le Moringa oleifera, Famille des Moringaceae, le Neem ou Azadirachta indica, Famille de Meliaceae et le Leucaena leucocephala, Famille de Mimosaceae, comme arbustes fourragers.

Le Moringa oleifera et le Neem ou Azadirachta indica fait l’objet d’une vulgarisation intensive depuis l’année 2005, suite aux recommandations de la mission de supervision et de la revue à mi-parcours, pour diverses raisons.

Le Moringa oleifera un arbuste pérenne à croissance rapide, productive environ 9 mois et s’adapte bien aux conditions agro climatiques locales. Il est connu par la haute valeur nutritionnelle de ses feuilles et les vertus médicinales, pour la santé humaine, de ses autres parties végétatives, et en tant que légumineuse, il améliore la fertilité du sol. Mais, autres ces différentes utilisations possibles, la plantation de cet arbre est encouragée dans la zone du Haut bassin de Mandrare pour une production de graines pour lesquelles une Société privée, la Société Gallois, résidant à Amboasary-Sud achète les graines à un prix attractif. Cette société transforme les graines de Moringa et en exporte l’huile extraite.

Donc, l’intérêt de cet arbre est donc multiple car la vente de ses graines peut constituer une source de revenu d’appoint pour les paysans du fait que les besoins de la Société Gallois sont loin d’être satisfaits. Par ailleurs, la consommation de ses feuilles peut contribuer à une amélioration de la qualité nutritionnelle de la population locale.

Concernant le Neem ou Azadirachta indica, il est connu également pour ses différentes vertus médicinales intéressantes pour le domaine de la santé humaine, le domaine de la santé animale et pour le domaine de l’agriculture dans la lutte contre les ennemis de plantes, notamment les insectes. Cet arbre sert également d’ombrage et d’ornementation quand il est planté en ligne. Il produit des bois d’énergie de bonne qualité, et il s’adapte bien aux conditions agro climatiques de la zone du Haut bassin de Mandrare.

- Pour le dispositif anti-érosif, l’espèce vulgarisée est surtout le vétiver. Il est planté pour protéger les champs de culture maraîchère exposés aux risques d’une érosion hydrique.

En terme de modalité de partage des attributions avec les bénéficiaires, le principe est le même que le financement de mini projets de reboisement c’est-à-dire que l’appui du Projet consiste à assurer un bon encadrement technique, une dotation de quelques matériels nécessaires au bon déroulement des travaux de préparation du sol (corde pour l’alignement, et bêches pour la trouaison etc.), ainsi que la fourniture et le transport des jeunes plants ou d’autres matières végétales jusqu’au site. Tandis que les bénéficiaires assurent la préparation du sol (nettoyage et trouaison), la plantation, le suivi et l’entretien de leurs plantations.

Résultats obtenus

Les superficies reboisées de Moringa et de Neem sont comptabilisées dans les résultats de mini projets de reboisement, de même pour le nombre des bénéficiaires car rares sont les groupements font du mini projet spécial Neem ou Moringa.

Indicateurs

Année

 

2004

2005

2006

2007

Nombre de site intégré mis en place

 

01

 

 

Nombre de visite enregistré

 

 

 

 

Difficultés majeures

La contrainte temps par le fait que la saison de pluie est très courte et les paysans priorisent les activités d’agriculture aux activités de reboisement. Par conséquent, les travaux sont en retard si le groupement ou l’association bénéficiaire ne dispose pas beaucoup de membres motivés.

Impacts

Renforcement de la capacité technique des associations ayant bénéficié des appuis : connaissance des différentes essences : leurs techniques de plantation et leurs avantages.

Enseignements tirés

  • L’agroforesterie dans cette zone exige la mobilisation de beaucoup de moyens humains ou financiers de la part des bénéficiaires.

  • Initier des sites de démonstration intégrée en milieu paysan dès le début de la phase du développement des activités agricoles.

Facteurs de pérennité

  • Forte conviction et motivation des paysans qui veulent entreprendre des activités d’agroforesterie à travers la perception des intérêts et avantages économiques et techniques de la plantation de ces essences agro forestières (revenu supplémentaire, augmentation des rendements etc.)

  • Bonne organisation des membres de l’association pour l’exécution des travaux de plantation

  • Existence et disponibilité des jeunes plants agro forestières dans la zone.

 

© 2007. PHBM II accueil l Contact l rechercher l